Accueil Chaînes Historique Mes abonnements
#humour#auteur#musique#gaming#stream#podcast#critique#electro#philosophe#musculation
Fréderic Delavier
Fréderic Delavier

Remplacement et féminisation de l'homme occidental.

Publié le 03/09/2017 à 19h09 Signaler cette vidéo
Les temps changent:
L'homme est un philosophe par nature, génétiquement programmé pour s’interroger sur le monde est essayer de le comprendre par l'analyse pour le conquérir et le dominer afin d'en récupérer l'énergie pour vivre et pour redonner cette énergie aux femmes pour qu'elles s'offrent a lui et lui permettent de transmettre la vie.
La femme est psychologue par nature, génétiquement programmée pour comprendre ce que désir les hommes afin d'utiliser leurs passions et leurs obsessions pour leurs soutirer l'énergie nécessaire pour vivre et transmettre la vie.
Pendant des millénaires l'ordre qui s'imposait était celui ci, l'homme dépendait du monde pour vivre et la femme dépendait de l'homme pour vivre, mais les deux dépendaient l'un de l'autre pour transmettre la vie par delà la mort, mais les temps changent.
Cette structuration de la société humaine a générée deux façons primaires de concevoir le pouvoir, pour l'homme le pouvoir est fait pour dominer le monde lui permettant ainsi d'avoir la femme et de transmettre la vie, pour la femme le pouvoir réside juste dans sa capacité a séduire l'homme et a le rendre dépendant afin d'avoir le pouvoir de vivre et transmettre la vie.
En résumé, le pouvoir est pour l'homme la conquête du monde pour conquérir les femmes et ainsi transmettre la vie, pour la femme le pouvoir étant la conquête de l'homme pour vivre et transmettre la vie.
Mais cet ordre c'est progressivement modifié, en Afrique subsaharienne depuis des millénaires depuis le début de l’agriculture et de l’élevage, les femmes sont devenue productrices, ne dépendant plus des hommes pour survivre, dans un milieux par ailleurs devenu moins hostile par l'élimination des prédateurs, les femmes africaines sont devenues plus indépendante pouvant travailler en emportant leurs enfants dans leur quête énergétique, l'homme africain étant réduit au rang de reproducteur et de défenseur du territoire contre les autres hommes.
En Europe ce n’est que récemment que les femmes n'ont plus besoins des hommes pour chercher l'énergie indispensable a leur survie.
Les structures étatiques qui prennent en charge le nourrissage et l'éducation des enfants permettent aux femmes de travailler pour pouvoir assouvir leurs rêves de liberté et de consommations, liberté illusoire qui les décharge de leur rôle de mères pour les enchainer a leur nouveau rôle de travailleuses productrices.
Le grand malaise de nos sociétés occidentales, c'est que si les femmes ont remplacées les hommes dans leur fonction de recherche énergétique, les hommes se retrouvent perdus sans leur fonction initiale qui était de conquérir symboliquement le monde pour accéder aux femmes.
L'homme occidentale n'est plus qu'un reproducteur dont les femmes peuvent se passer pour vivre , ce qui est dramatique pour lui car la perte du but rend sa fonction combattante et conquérante obsolète et son fort taux de testostérone inutile dans une vie sans conquête.
Le drame de nos société occidentales c'est que les taches ne sont plus partagées, que l’état remplace les femmes dans leur rôle d'éducatrices, permettant aux femmes de remplacer les hommes dans leurs rôle de producteurs, les hommes cherchant leurs nouvelles fonctions dans un monde sans combat. #philosophe #musculation #auteur

#philosophe

#musculation

#auteur

Solid.Tube Selection

Les meilleurs vidéos du web

Nouveautés