Accueil Chaînes Historique Mes abonnements
#humour#auteur#musique#gaming#stream#podcast#critique#electro#philosophe#musculation
Chutzpah Erikson
Chutzpah Erikson

Les raisons premières qui ont amené Robert Faurisson au révisionnisme

Publié le 13/11/2015 à 00h22 Signaler cette vidéo
Le premier grand révisionniste en France était un ancien déporté : Paul Rassinier

En 1946, il a été admis que 22 camps contenaient des chambres à gaz, ce chiffre comme d’autres a été rabaissé à 6 : Chelmno, Belzec, Sobibor, Treblinka, Auschwitz–Birkenau et Majdanek.

Début année 60, on a nous donc dit officiellement qu’il n’y avait pas eu de chambres à gaz à Dachau, ni à Buchenwald etc mais qu’il fallait continuer à y croire pour des camps comme Auschwitz.

Faurisson se rappelle pourtant des témoignages de chambre à gaz à Dachau et qui du coup sont rendus officiellement caduques. Cela a été le point de départ de ses recherches.

Officiellement 4,5 M de victimes à Auschwitz en 1945 jusqu'en 1990 sur une plaque à l'entrée du camp et auj ce chiffre est à 1M....

Des hommes comme Faurisson, Reynouard on souvent été accusé d’antisémitisme mais jamais condamné pour ce motif.

Elie Wiesel en 1987 reconnait lui même qu’il y a peu de preuves matérielles mais que tout réside dans les témoignages.

Les révisionnistes ont gagné de nombreux procès surtout avant l’application de la loi Gayssot.

Ces derniers n’ont jamais nié la persécution des juifs, ni les camps de concentration, ni les déportations épouvantables en train.

Pour commencer à comprendre la manipulation, il ne faut pas juste étudier l’impossibilité technique de l’utilisation de chambres à gaz pour des tueries de masses mais bien d’autres éléments comme :

– les faux témoignages avérés

– les témoins croyants de bonne foi à l’existence des chambres à gaz

– la propagande alliée sur les photos prises à la libération des camps

– le contexte de l’époque (la situation de l’Allemagne sur son territoire à la fin de la guerre)

– l’impossibilité des chiffres officiels

– les bobards et les « on dit » de l’époque

– le cas des enfants et des femmes inaptes

– la vie dans les camps

– le vrai but de la « solution finale » à savoir une déportation massive des juifs à l’Est

- les délirants chiffres officiels ( surtout sur la crémation des corps dans le fours )

Il y'a peu d'historiens officiels sur l'holocauste, Raul Hilberg et Jean-Claude Pressac par exemple, des menteurs patentés.

Leurs écrits et bouquins censés démontrer et prouver le génocide ont été plus d'une fois démontés mais pourtant c'est toujours cette même sauce qu'on nous sert dans les livres scolaires, évidemment.

Solid.Tube Selection

Les meilleurs vidéos du web

Nouveautés